mercredi 17 janvier 2018

CHAPITRE APRES CHAPITRE :
LE FESTIVAL DU LIVRE A MOUANS SARTOUX

 

intro mouansLa ville de Mouans Sartoux, dans le département des Alpes Maritimes, présente sa 24e Edition autour de centaines de débats, entretiens, rencontres et où lectures, paroles, idées laissent, finalement, à penser que, le règne de l’écriture n’en finit donc jamais de soulever des émules auprès des professionnels et du large public.

Le Fabuleux Destin de Mouans Sartoux !

Du 7 au 9 Octobre, toute la ville s’investit pour organiser, communiquer, coordonner l’événement avec, dans l’esprit de chacun, le renouvellement de cette Rencontre devenue majeure pour la popularité de la commune, regroupant 10 000 habitants et qui, concrètement, accueillent depuis plusieurs années plus de 50 000 visiteurs.

FESTIVAL-DU-LIVRE-N1

A Livres Ouverts !

Ce Festival du Livre de Mouans-Sartoux est un Forum de rencontres, de débats, extrêmement diversifiés, ne négligeant aucune interrogation sur les sujets inhérents à la littérature contemporaine. Incontournable en la matière, l’une des missions de ce Festival est de s’appliquer à confronter les réponses apportées, aussi bien par les invités que par les participants.

Marie-Louise Gourdon, Commissaire du Festival et Maire-Adjointe à la Culture, donne une réponse tout à fait tonifiante à l’égard de ce tremplin de la Littérature d’Aujourd’hui et de Demain :

« Le Festival du Livre à Mouans Sartoux est une véritable fête. Plus de 1000 m2 s’adressent à la jeunesse. L’espace « Littérature » s’étale sur 8 500 m2 et accueille plus de 200 exposants. Notre Festival rassemble tous les genres littéraires. De plus, on peut participer à un débat ou encore visionner un film et, mieux encore, rencontrer un Auteur ! Il n’est pas donné tous les jours de rencontrer son Auteur favori ! Autant de personnalités donc, dont on connait les noms et que le public peut rencontrer en toute simplicité ! Mouans Sartoux reçoit, pendant trois jours, 350 écrivains représentant toute la diversité littéraire et s’adressant en l’occurrence à tous les publics. L’idée étant que, à travers la littérature, l’on peut jouer un rôle dans l’évolution de notre Société et, pour cela, il faut être informé en termes d’édition ouvrant elle-même la voie à de réelles réflexions ».

FESTIVAL-DU-LIVRE-N2 FESTIVAL-DU-LIVRE-N3 FESTIVAL-DU-LIVRE-N4

 Le Thème du Festival 2011

« Où allons-nous si vite ? » car, il n’y a pas si longtemps, on pensait que l’évolution technique permettrait d’alléger le travail et de libérer du temps libre. C’est bien le cas et, paradoxalement, aujourd’hui, nous avons le sentiment de manquer de temps tout en étant équipés d’appareils qui nous en font gagner. Les nouvelles technologies exigent en réalité du temps supplémentaire. Elles accroissent aussi le rythme de la vie.

Adrénaline !

Avec les réseaux sociaux de la toile, internet, les déplacements toujours plus rapides, l’individu est emporté, jouissant des accélérations de la vitesse. Il est débordé, en pression permanente dans l’instant, pensant saisir, sans jamais la saisir, cette fuite en avant.

Le Festival mobilise son attention sur les évènements de ce Printemps dans le monde Arabe. En effet, les mouvements des « indignados » en Espagne ou en Grèce, en Israël ont montré que, l’utilisation des nouvelles technologies comme outils de communication a aussi favorisé les rassemblements rapides, la mobilisation, la diffusion des informations et des images en instantané.

Certes, il faut donc mettre en avant l’idée selon laquelle, dans le cadre de ce Festival, l’accélération semble aujourd'hui définir la modernité. Le monde dans lequel s’évertue à évoluer tout un chacun doit, par conséquent, être bien rempli au rythme de multiples innovations quel qu’en soit le domaine d’activité.

Regard, Sans Précipitation

Cependant, l’accès à la vitesse ne couvre pas en totalité l’ensemble des individus sur la planète. Alors, le Thème du Festival de Mouans Sartoux, pose la question à laquelle répondra les participants : cette inégalité, certes économiquement et politiquement tout à fais visible, entraînera-t-elle des crises futures ou une dynamique sociale alternative ?

Le Thème 2011 du Festival du Livre de Mouans Sartoux, repose bien sur la réflexion on ne peut plus agile d’Einstein soulignant que « c’est la crise qui amène le progrès, à condition de la dépasser avec intelligence ? ».

A l’issu de la 24e Edition du Festival de Mouans Sartoux, les réflexions porteront donc sur la recherche de lenteur dans les villes, « les city-slow » ; sur une décroissance de la consommation ; sur plus de relations humaines « réelles ». Deux formes de philosophie de l'existence que le Festival tentera de faire partager seront donc évoquées. 

 

Par Sophie Hasson-Grimaldi


Invité(e)s à la 24e Edition :

Michel Rio, Fred Vargas, Stéphane Hessel, Lina ben Mhenni, Guy Bedos, Jeanne Benameur, Pascal Bruckner, Tahar ben Jelloun*, Maïssa Bey, René Frégni, Raja Alem, Alain Baraton, Yasmina Khadra* Gilles Finchelstein, Kaoutar Harchi, François Bon*, Gisèle Halimi, Guillaume Musso, Gérard Chaliand, Lola Lafon, Jean-François Kahn, Valentine Goby, Youri Bandajevsky, Jean Ziegler *, Clémentine Autain, Serge Latouche, Kaouther Adimi, Sorj Chalandon, Eric Fottorino, Isabelle Saporta, Patrick Viveret, Marine Jobert, Jean-Claude Kaufmann, Jean Hatzfled, Jean-Marc Lévy-Leblond, Serge Moati, Gilles Clément, Memona Hintermann, Vladimir Fedorovski, Farouk Mardam-Bey, Stéphanie Allenou, Thomas Legrand, Pierre Péju, Patrick Pelloux, Jacques Ferrandez, Laurent Joffrin, Gilles Manceron, Pef, Erik Lhomme, Georges Ramaioli, Malika Mokeddem, René Passet, Les économistes atterrés, Gus Masshia, Edmond Baudoin … Pour le cinéma : Amos Gitai, Michel Rio, Mourad Ben Cheikh, Marie-Monique Robin, Pierre Carles, Vincent Glenn…

Quelques éléments du programme :

Dialogue entre Stéphane Hessel et Lina Ben Mhenni, jeune blogueuse Tunisienne,

Parmi les grands débats :

Où allons-nous si vite?

Le Printemps des femmes, c’est pour quand ?

Blogs, twitter, facebook : les réseaux de la révolution ?

De l’atome au gaz de schiste , l’énergie du désespoir ?

Economie : demandez la note, payez l’addition !

Le Printemps Arabe… quelle suite ?

Maman où cours-tu si vite ?

La pauvreté au coin de la rue.

Mal manger nuit gravement à la santé.

Les médias accélèrent-ils l’Histoire ?

Le roman nous ramène-t-il à la lenteur ?

Quel avenir pour notre planète mondialisée ?

 

Parmi les films à l'affiche :

La Source des Femmes, The Artist, Metropolis, L’Ourobouros, Scnénario, Le Chat du Rabin, Une bouteille dans la Mer de Gaza, Notre Poison Quotidien, Gasland, Le petit Prince, Gruissant à la Rame et à la Voile, Indices....

Les cinq espaces :

Littérature-BD ; Région-Beaux-Livres ; Jeunesse ; livres anciens et Espace Citoyen.

Deux Cent exposants, éditeurs et libraires, offrent tous les choix de livres avec des auteurs prêts à échanger.

Gallimard, éditeur et Invité d’Honneur, fêtera ses 100 ans à Mouans-Sartoux, avec de nombreux auteurs en littérature et en jeunesse, dont la présentation d'une exposition.

Avec le cinéma, la musique accompagne plus encore cette année le texte : Concert littéraire avec l'orchestre régional dirigé par Philippe Bender.

Les Nouveautés :

Le Prix des Lecteurs, qui mettra à l'honneur un roman paru en 2011. Ce concours est ouvert sur internet à tous ceux qui le souhaitent et qui pourront voter jusqu'au 25 septembre, pour leur roman préféré dans une liste élaborée, de dix titres, par un groupe de lecture animé par la médiathèque de Mouans-Sartoux.

Le concert–lecture de Lola Lafon, jeune écrivaine musicienne, qui lira des extraits de son troisième roman, accompagnée de son groupe de 4 musiciens.

La Musique des Mots, avec Lola Lafon

Elle a écrit un jour : « on ne nait pas vivant, on le devient ». Ce qui est sûr, c'est que Lola Lafon vit plus ardemment que jamais son désir d'être au confluent du livre et de la chanson. Lola Lafon a sorti le 23 mars son troisième roman « Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce », le livre d'une femme en colère. Elle qui a appris à aimer la chanson avec Barbara, sait bien que la longue dame brune n'avait qu'une obsession « Mourir en colère ». S'inspirant de Lou Andréas Salomé pour le titre de son nouvel album "Une vie de voleuse", Lola Lafon semble aussi avoir renoué avec la légèreté qu'exigeait sa première passion de danseuse et qu'elle a réussi à mettre dans ses chansons qui ont une altière mélancolie. Lola Lafon, volage, danse entre son roman et son disque, façon aussi de dire qu'elle ne cesse de chercher la musique dans tous les mots qu'elle écrit qui ont la souplesse de belles arabesques. Lola Lafon intrigue vraiment parce qu'elle trouble tout ce qu'elle touche."

Un nouveau livre dans la collection Voix libres :

Quand la liberté a le parfum du jasmin de Alaa El Aswany, Marie Bénilde, Benjamin Stora , Marie-Louise Gourdon

Cette septième édition de Voix libres est consacrée aux révolutions du Printemps arabe, à la chute des dictatures tunisienne et égyptienne. Nous avons voulu célébrer ces mouvements de libération et d’émancipation portés par la jeunesse de ces pays, désespérée et enthousiaste. Cette mise en mouvement, cette exigence citoyenne, illustre la capacité des peuples à se saisir de leur destinée.

Le même orage gronde de Benghazi à Damas. Est-ce son écho que l’on perçoit de Madrid à Tel Aviv ? La rapidité des événements s’inscrit pleinement dans le thème du Festival, l’accélération de l’Histoire et les outils de communication qui la favorisent.

Trois auteurs ont participé à cette édition : Alaa El Aswany, écrivain égyptien, qui nous a offert la primeur d’un texte qui paraîtra en novembre ; Marie Bénilde, collaboratrice au Monde Diplomatique, pour sa réflexion à propos du rôle des réseaux sur la Toile, et Benjamin Stora, historien du monde arabe, pour sa mise en perspective des événements.

édité grâce aux Ed. de L'Aube.

Directrice de Publication
Sophie Hasson-Grimaldi

Rédactrice en Chef
Sophie Hasson-Grimaldi

Participent à la Rédaction
Mathilde Feuillas
Paul Ameller
Reporter-Photographes
Estelle MB
Pascale Digeaux


Directeur Artistique
Thierry Otto-Loyas

Webmaster du Site
Sophie Otto-Loyas
Directeur de Clientèle
Abi Tazi
 
Rubrique Open-Art
Bruna Viale


Relations Publiques
Manon Cornic
 
Jingle Musical
Jérémy Otto-Loyas