samedi 20 janvier 2018

LA PERFORMANCE DE LA CORSE EN MATIERE DE BEAUTE !

ECOLO-CORSE-3En 2011, la Corse fut une nouvelle fois la région française qui a réalisé les meilleures performances de collecte des Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (DEEE ou D3E). Elle figure également tout en haut du classement européen. Ce succès récompense le travail opiniâtre du Syvadec, principal syndicat de gestion des déchets pour la Corse, et d'Ecologic, éco-organisme agréé par l'état pour la collecte et le traitement des DEEE.
 
Performances Hors Normes
Parce que la Corse fait figure d'exemple à suivre pour l'ensemble des régions françaises, les deux partenaires sont particulièrement fiers de ces résultats pour l'année 2011.
La parution annuelle des chiffres de collecte en France permet d'établir une hiérarchie entre les collectivités locales et, « in fine », de dégager certaines tendances comportementales dans le geste de tri. Force est de constater que la Corse truste la première place depuis plusieurs années déjà, et c'est franchement mérité.
En effet, ce ne sont pas moins de 3 850 tonnes de DEEE qui ont été collectées en Corse en 2011, soit près de 700 tonnes de plus qu'il y a deux ans seulement.
Avec 18,6 kg / hab collectés en 2011, la Corse est bien au delà de l'objectif  de : 4 kg / an / hab, fixé par l'Union Européenne.
 
Particularités et Engagements
La Corse a plusieurs particularités. D'abord pendant longtemps, elle a subi un déficit conséquent d'infrastructures de collecte et de traitement des déchets. La mise en place en 2007 de la filière de gestion des DEEE par le Syvadec et Ecologic, avec l'appui des opérateurs TPAM et Environnement Services, a permis de combler, puis de dépasser le retard, pour arriver en 2011 aux résultats que l'on connait.
Ensuite, La Corse est, comme chacun sait, une région très touristique, comportant de nombreuses résidences secondaires. Soit proportionnellement, autant d'équipements supplémentaires dont il faudra gérer la fin de vie.
Enfin, les points de collecte locaux subissent beaucoup moins les tourments que connaissent les déchèteries sur le continent. Il n'y a quasiment pas de vols et très peu de dépôts sauvages. L'insularité empêche le développement d'un marché frauduleux des métaux, et d'autre part, les corses sont profondément attachés à la préservation de leur environnement.
 
Vous avez dit Beauté ?
Dès 2007, le Syvadec et Ecologic se sont appliqués à créer des solutions de collecte de proximités en tenant compte des contraintes territoriales. Ce qui signifie que 15 déchèteries « classiques » ont été ouvertes à ce jour et qu'en complément de ce réseau initial, le Syndicat a mis en place des collectes d'encombrant itinérantes et des points d'apport volontaire plus petits, dédiés aux DEEE.
Cette collecte est renforcée par une présence des équipes du syndicat quasi-systématique aux événements festifs locaux. Ce dispositif maille efficacement tout le territoire, offrant ainsi des solutions aux populations les plus enclavées.
Avant 2011, le fruit de la collecte partait sur le continent pour subir les différentes phases de dépollution et de traitement nécessaires au recyclage des DEEE.
Dans un but de réduire les émissions carbones dues aux transports des déchets, un premier centre de traitement a été ouvert sur place courant 2011.
Il permet maintenant de réaliser le traitement de la première phase des gros appareils électroménagers « hors froid » (GEM Hors Froid), soit les fours, les laves linges... Ainsi ces déchets peuvent être ensuite compactés pour optimiser le transport. Un gain environnemental important puisque les GEM Hors-Froids représentent une proportion majoritaire des tonnages de DEEE collectés sur l'île.
 
Sensibilisation Oblige
Pour améliorer le tri en Corse, Ecologic et le Syvadec ont beaucoup misé sur la communication et la sensibilisation auprès des citoyens.
Comme l'apprentissage du tri et du recyclage s'apprend dès le plus jeune âge, le Syvadec a développé des outils pédagogiques pour les écoles de la région et des supports numériques pour les plus jeunes (site web, jeux...).
En parallèle pour sensibiliser les adultes, une campagne média via la presse, la radio et le web a été lancée en 2009.
Les retombées se sont clairement fait ressentir, notamment en ce qui concerne la collecte des petits appareils électriques qui trop souvent étaient jetés à la poubelle, avec le reste des ordures ménagères.
Ce qui est frappant en Corse, c'est la faculté des personnes compétentes en matière de gestion des déchets, à innover et à créer des solutions pour améliorer encore et toujours la collecte, tout en prenant en compte le contexte local. La vitalité du système mis en place est à la hauteur de l'enjeu qui est le sien, celui de préserver l'un des plus beaux joyaux du patrimoine naturel français !

Recueilli par Sophie Hasson-Grimaldi

ECOLO-CORSE-4 ECOLO-CORSE-8 ECOLO-CORSE-5
CORSE-1 ECOLO-CORSE-6 ECOLO-CORSE-7
 

Publicité

Votre publicité

ICI

Pour connaître les conditions,

TARIFS INSERTION PUB

contactez-nous

Directrice de Publication
Sophie Hasson-Grimaldi

Rédactrice en Chef
Sophie Hasson-Grimaldi

Participent à la Rédaction
Mathilde Feuillas
Paul Ameller
Reporter-Photographes
Estelle MB
Pascale Digeaux


Directeur Artistique
Thierry Otto-Loyas

Webmaster du Site
Sophie Otto-Loyas
Directeur de Clientèle
Abi Tazi
 
Rubrique Open-Art
Bruna Viale


Relations Publiques
Manon Cornic
 
Jingle Musical
Jérémy Otto-Loyas